Lumière 5 min. de lecture

UV et lumière bleue

Partager sur

Vos yeux sont précieux. Ils sont indispensables, mais ils sont aussi fragiles. La lumière assure un rôle très important et bénéfique dans votre vie. Si elle est indispensable à l'organisme, certaines de ses composantes peuvent altérer votre capital vue.

La lumière : cette amie, cette ennemie

La lumière se compose :

  • D'une partie non visible à l’œil nu : les ultraviolets ou UV peuvent provoquer un cancer de la peau et des troubles oculaires.
  • D'une partie visible comprenant toutes les lumières colorées de l'arc-en-ciel. Cette partie est absolument indispensable pour bien voir. Elle permet l'acuité visuelle, la perception des couleurs et des contrastes...

Les UV, un ennemi invisible, mais redoutable

Il existe 3 catégories d'ultraviolets :

  • Les UV-A et UV-B  sont filtrés en grande partie par la cornée et le cristallin. De ce fait, une très faible partie d'entre eux atteint la rétine. Comme pour la peau, ils peuvent contribuer au vieillissement de l’œil et être responsable de maladies sérieuses : carcinome, kératite, ptérygion (tumeur bénigne à la surface de l’œil) cataracte précoce, ...
  • Les UV-C sont les plus nocifs, mais sont complètement filtrés par la couche d'ozone. Ils n'atteignent pas la surface de la terre, sauf en haute altitude.
  • La cornée et le cristallin absorbent la majeure partie des UVA et UVB. Bien que le renouvellement permanent des cellules compense des agressions, il existe un effet cumulatif. L'exposition fréquente aux UV, tout au long de notre vie, peut occasionner à long terme des problèmes oculaires importants.
Spectre de la lumière : impact des diverses composantes de la lumières sur les yeux

La lumière bleue : en prendre et en laisser

Sur le spectre « arc-en-ciel » de la lumière visible, la lumière bleue se divise en deux types de rayonnement très différents. D’une part, la lumière « bleu turquoise » est reconnue vitale à l’organisme. Elle régule nos cycles circadiens, c’est-à-dire contribue à notre éveil, notre endormissement, notre bien-être d’une manière générale.

D’autre part, la lumière bleu-violet accélère le vieillissement de nos cellules[1]. En partie filtrée par le cristallin, elle pénètre en profondeur dans l’œil et vient frapper votre rétine sur sa partie centrale, appelée la macula. Or, c’est justement cette petite zone qui traite 90 % des informations visuelles que reçoit votre œil. La lumière bleu-violet représente donc l'un des facteurs de risque dans l’apparition de la dégénérescence maculaire liée à l’âge (avec la génétique, le tabac, l'alimentation...).

La lumière bleue, c'est quoi ?

Comment préserver ses yeux ?

Votre œil filtre entièrement les UV de type UVB, tandis que ceux de type UVA sont absorbés en grande partie par la cornée puis le cristallin, avant d’atteindre votre rétine. Mais sur la durée, un effet d’accumulation peut perturber le fonctionnement de ces fragiles boucliers et provoquer des problèmes oculaires, tels que la kératite (coup de soleil oculaire) ou la cataracte (vieillissement du cristallin qui s’opacifie).

Préservez vos défenses naturelles en :

  • Privilégiant les zones d’ombre (50 à 80% de rayons UV retenus).
  • Vérifiant que les verres de vos lunettes de vue bloquent bien 100% des UV en face avant et face arrière, comme avec les traitements Crizal UV®.
  • Portant régulièrement des lunettes de soleil (indice E-SPF 50+).
  • En protégeant systématiquement les yeux de vos enfants : leur cristallin n’est pas mature avant l’âge de 10 ans et ne joue pas pleinement son rôle protecteur.

La lumière bleue est principalement émise par le soleil mais est aussi générée par bon nombre d’écrans dotés de lampes à LED ou fluo-compactes. Or les écrans n’ont jamais autant fait partie de notre quotidien, et ce dès le plus jeune âge. De nombreuses solutions fleurissent aujourd'hui pour vous protéger des écrans et de la lumière bleue, telles que Eye Protect System ou Blue UV Capture™.

En savoir plus sur les lumières nocives pour la santé

Essilor, mobilisé depuis plus de 30 ans pour améliorer la protection des yeux, apporte des solutions efficaces contre les rayons UV.

Protéger les yeux des lumières nocives est un combat que mène Essilor depuis de nombreuses années aux côtés des ophtalmologistes, des opticiens et bien sûr, des consommateurs, porteurs de lunettes ou non. Cette page a pour finalité de faire le point sur le rationnel scientifique concernant la nocivité des rayons UV et de la lumière bleu-violet pour les yeux.

Quelles sont les longueurs d’onde dont il est préférable de se protéger à long terme ? A contrario, quelle partie de la lumière est bénéfique pour l’organisme ? In fine, quelles sont les solutions photo-protectrices conçues par Essilor ?

 Pour évaluer la nocivité de la lumière, il est nécessaire de prendre en compte : 

- L’exposition solaire UV.
- La transmission des UV dans les milieux oculaires.
- L’énergie des rayons et leur nocivité intrinsèque.
 
De nombreuses études in vitro et in vivo se sont penchées sur la nocivité des rayons UV sur la cornée et le cristallin, et elles démontrent que les UVB sont intrinsèquement plus nocifs que les rayons UVA*. Cela s’explique par le fait que plus la longueur d’onde est basse, plus l’énergie est importante : c’est pour cela que les rayons UVB (280 – 315 nm)  peuvent causer plus de dommages que les rayons UVA (315 - 380 nm).

Egalement, la norme ISO 8980-3 précise la fonction de nocivité UV pondérée par l’émission solaire appelée Ws(λ). Cette fonction présente un pic de nocivité autour de 310 nm dans les UVB**. La nocivité des rayons entre 380 et 400 nm est très faible. Les rayons de 380 nm et plus, présentent une nocivité 7,5 fois plus faible que les rayons de 310 nm**. Il convient donc de préserver plus particulièrement l’œil des rayons UV de 310 nm ± 10 nm.  

Enfin, une étude très récente de l'ANSES alerte sur les dangers des LED pour la santé, et notamment chez les enfants et les adolescents. 

* Pitts, Health Physics, 1973. Pitts, Cullen & Hacker, IOVS, 1977. Kurtin & Zuclich, PP, 1978. Zigman, Opto. & Vis. Sci., 1995. Oriowo, Cullen et al IOVS 2001. Marriam et al., IOVS, 2000. ** Pitts, Health Physics, 1973. Pitts, Cullen & Hacker, IOVS, 1977. Kurtin & Zuclich, PP, 1978. Zigman, Opto. & Vis. Sci., 1995. Oriowo, Cullen et al IOVS 2001. Marriam et al., IOVS, 2000. Norme ISO 8980-3:2003(E).

interactions entre les yeux et la lumière

 

[1]Marie et al., Cell Death and Disease, 2018.

Vous aimerez aussi :

Lumière 3 min. de lecture

Profiter et se protéger de la lumière au quotidien

Source de vie, la lumière est notre meilleure alliée au quotidien. Cependant, la lumière procure parfois des désagréments, et présente même des risques pour nos yeux et pour notre santé visuelle au sens large. Apprenez à vous en protéger dès maintenant !

Lumière 5 min. de lecture

Comment choisir ses lunettes de soleil

Que vous décidiez de partir à la montagne, de faire une balade en bateau, ou encore de conduire en plein soleil, vous ne choisirez pas les mêmes lunettes de soleil. Nous vous expliquons comment faire les bons choix en fonction de vos besoins.

Lumière 10 min. de lecture

La lumière bleue et la vue

Qu’est-ce que la lumière bleue ? Comment se protéger de la lumière bleue nocive tout en profitant des effets bénéfiques de la lumière bleu-turquoise ? Nos réponses pour préserver votre capital visuel au long terme !