La vue des enfants 3 min. de lecture

Repérez les troubles de la vue de votre enfant

Partager sur

Comment repérer rapidement les troubles de la vue de votre enfant ? Bébé, il pose son premier regard sur le monde...en voilà un cap important dans sa vie. Certains comportements chez lui peuvent néanmoins être synonymes de problèmes de vue et vous alerter. Apprenez à en identifier les signes !

REPÉREZ LES TROUBLES DE LA VISION DÈS DEUX MOIS

Un quart d’heure après sa naissance, votre bébé est déjà capable de regarder autour de lui. Cependant, ses yeux ne réussissent pas encore à distinguer des images nettes et précises.

Il faut attendre trois jours pour qu’il fixe le regard de sa mère, et deux mois pour qu’il reconnaisse les sourires et voie les couleurs. Deux mois, c’est aussi l’âge à partir duquel l’ophtalmologiste est en mesure de détecter les premiers problèmes de vue. Avant de consulter, vous pouvez déjà repérer vous-même certains troubles de la vision.

La vue expliquée aux enfants

Les cinq sens, le fonctionnement de l'œil humain, les défauts visuels, les problèmes de vue, comment protéger efficacement ses yeux... Téléchargez gratuitement notre guide pédagogique dédié aux enfants et rendez les incollables sur la vue !

➔ TÉLÉCHARGER LE GUIDE

QUAND FAUT-IL S'INQUIÉTER?

Les bébés à risque : la vue des nourrissons ayant subi une souffrance prénatale ou néo-natale doit être surveillée avec une attention toute particulière. Par ailleurs, certaines anomalies oculaires peuvent être héréditaires et nécessitent de vous renseigner auprès de votre famille.

Si vous avez des cas d’amblyopie (mauvaise vision d’un ou des deux yeux), de strabisme ou de nystagmus (anomalie dans le mouvement de l’œil), ou que certains membres de votre famille ont besoin de fortes corrections, il est préférable de le signaler à votre médecin et de faire contrôler la vue de votre bébé dès l’âge de deux mois.

Si vous n’avez affaire à aucun de ces cas, mais que vous conservez des doutes quant à la santé visuelle de votre bout de chou, parlez-en à votre pédiatre et n'hésitez pas à consulter votre ophtalmologiste. Il est aussi important de se fier à ses intuitions ! Les yeux sont des organes essentiels, et il faut les protéger dès le plus jeune âge. 

Les principaux signaux d’alarme - certains comportements doivent vous alerter sur la santé des yeux de votre tout-petit :

  • Regard fixe, incapacité à suivre les mouvements.
  • Difficulté à ouvrir les yeux dans un environnement lumineux.
  • Clins d’œil intempestifs.
  • Tête anormalement penchée.
  • Yeux qui louchent.

À QUEL MOMENT CONSULTER ?

quand consulter son ophtalmologiste - quand faire controler sa vue

Plus tôt détectés, plus vite soignés ! Cet adage est particulièrement bien adapté à la plupart des défauts de la vision chez l’enfant. Les problèmes les plus courants, ou amétropies, consistent en des variations de la mise au point de l’œil chez le nourrisson. Ces modulations s’atténuent avec le développement de l’œil et donc l’âge, jusqu’à disparaître totalement.Mais tous les défauts ne sont pas auto-guérissables, c’est pourquoi il est important de bien les connaître afin de pouvoir agir en conséquence :

  • Le strabisme est un défaut dans le mouvement de l’œil. Il est visible à l’œil nu car l’enfant louche et peut voir double. Ce défaut peut être isolé ou combiné à d’autres troubles. Son origine peut aussi être d’origine musculaire. Détecter le strabisme et le traiter permet à votre enfant de retrouver une bonne vision. Pas la peine de s’inquiéter avant cinq mois cependant. Laissez à votre petit le temps nécessaire pour que ses muscles se coordonnent. Si le problème persiste, consultez votre ophtalmologiste. 
  • L'amblyopie est un trouble lié au mauvais développement de l’un des yeux. Elle désigne une faible acuité visuelle non améliorable par une correction optique. Le risque de l’amblyopie, quand elle est unilatérale, est que l’autre œil travaille davantage pour compenser la faiblesse de l’œil faible. On peut être alerté de ce trouble par le port de tête inhabituel de l’enfant. Il faut intervenir assez rapidement pour traiter l’amblyopie, car plus le temps passe, plus il sera difficile de récupérer la vision de l’œil amblyope. Lorsque la maladie est décelée avant le dixième mois, il est encore possible de rééduquer l’œil malade. Au-delà de 12 mois, cela s’avère plus compliqué. 
  • Le daltonisme est une mauvaise perception des couleurs, notamment les rouges, verts, et bleus. Difficilement détectable, ce défaut ne se traite pas. Il convient d’accompagner l’enfant et de lui expliquer sa différence de perception des couleurs.
  • L’hypermétropie est une mauvaise vision de près. L’enfant souffrant d’hypermétropie a un œil trop court et la lumière reçue ne se forme pas sur la rétine, mais en arrière. L’effort d’accommodation nécessaire fatigue l’œil. Des lunettes adaptées traitent ce défaut.
  • La myopie est une mauvaise vision de loin. À l’inverse de l’hypermétropie, l’enfant myope a un œil trop long. La lumière reçue se forme en avant de la rétine. Elle se corrige par le port de lunettes.
  • La myopie évolutive est due à une longueur axiale trop grande de l’œil. Ce trouble peut apparaître dans la petite enfance puis évoluer jusqu’à l’âge adulte. Il est important de le suivre pour apporter une correction adaptée. Un suivi semestriel auprès d’un médecin ophtalmologiste est recommandé.
  • L’astigmatisme est une vision déformée où l’enfant peut confondre des lettres proches comme le D et le O, ou le H et le M. Ce défaut doit être traité et donner lieu à un suivi régulier. Il est corrigé par le port de lunettes adaptées.
  • Pour vérifier le fonctionnement des yeux de votre bébé, il existe un test simple. Lorsque ce dernier regarde fixement un objet, cachez son œil gauche. Puis recommencez avec l’œil droit cette fois. Répétez l’opération plusieurs fois. Si vous constatez que votre bébé se plaint davantage lorsque vous lui cachez l’un ou l’autre œil, un problème est à envisager. N’attendez pas pour consulter !

À chaque défaut, sa solution

Chaque défaut de la vision de l’enfant trouve sa solution. L’important est que l’enfant, dès qu’il présente des signes de mauvaise vision, se rende en consultation chez un ophtalmologiste. Le plus souvent, un simple port de verres adaptés résoudra le problème. Plus le trouble est détecté tôt, plus il a de chance de guérir. Si aucun traitement n'est efficace, par exemple pour le daltonisme, il faut accompagner l’enfant avec écoute et attention, tout en lui expliquant que son trouble ne l’empêchera pas de mener une vie normale.

Vous aimerez aussi :

La vue des enfants 3 minutes min. de lecture

La rentrée des classes de votre enfant

Une vision corrigée augmente les chances de réussite scolaire d'un enfant. En effet, les problèmes de vue peuvent entraîner des difficultés d’apprentissage et avoir un impact négatif sur sa progression scolaire... Donnons aux enfants toutes les chances de réussir !