La vue des enfants 7 min. de lecture

La vue et les écrans : comment protéger les yeux des enfants ?

Partager sur

Aujourd’hui plus que jamais, nos enfants passent moins de temps dehors et plus de temps sur les écrans. Même si les appareils numériques sont très utiles pour apprendre et s’amuser, ils peuvent aussi avoir un impact sur leur santé visuelle à long terme. Voici comment leur permettre de profiter de tous les bénéfices des écrans, tout en protégeant leurs yeux.

Les enfants sont de plus en plus exposés aux appareils numériques 

Le rôle de parent n’est jamais facile. Une chose est sûre : les nouvelles technologies ne facilitent pas les choses ! 

Téléviseur, smartphone, tablette, ordinateur portable : les appareils numériques sont omniprésents dans le quotidien des enfants. Les parents ont de plus en plus de mal à surveiller le temps qu’ils passent sur les écrans, d’autant plus depuis que ces derniers sont maintenant utilisés à l’école. Les professeurs utilisent parfois des tableaux blancs électroniques. Chez eux, les élèves doivent de plus en plus souvent faire leurs devoirs sur des tablettes et des ordinateurs. 

Les événements mondiaux récents n’ont fait que renforcer la dépendance des enfants vis-à-vis de la technologie. Avec l’enseignement à distance, les problèmes de garde d’enfants et les sorties limitées, l’augmentation du temps passé devant les écrans est devenue inévitable. Pendant cette période particulière, les enfants utilisent encore plus les appareils numériques pour s’amuser, apprendre et communiquer avec les membres de leur famille, leurs professeurs et leurs amis. Dans un tel contexte, les écrans sont devenus le principal outil qui les relie au monde extérieur. 

Selon une enquête menée par l’Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarité, 60,4% des enfants de moins de 6 ans ont augmenté le temps qu’ils passaient devant les écrans pendant le confinement, 40,1% des enfants et 44,3% des adolescents qui étaient exposés à des écrans moins de 2h par jour avant le confinement ont augmenté leur temps passé assis pendant le confinement1. Cette habitude ne disparaîtra probablement pas de sitôt... Dans son rapport Children’s rights and digital business during covid-19 and beyond, l’Unicef indique que cette utilisation accrue des services numériques devrait faire partie intégrante du « nouveau normal »2. Il est donc essentiel que les parents comprennent les effets potentiellement nocifs des écrans numériques sur les yeux de leurs enfants et apprennent à protéger leur santé visuelle.

Pourquoi faut-il limiter le temps passé devant les écrans pour protéger les yeux des enfants ?

Vous savez sans doute déjà que fixer un écran pendant de longues heures peut avoir des conséquences à court et à long terme sur les yeux. Cela est d’autant plus vrai pour les yeux des enfants, plus fragiles que ceux des adultes car leur système visuel n’est pas totalement mature et le cristallin filtre moins bien la lumière bleue la plus énergétique3. En outre, les pupilles des enfants sont plus grandes que celles des adultes, ce qui signifie que leur rétine reçoit plus de lumière, notamment de lumière bleu-violet nocive (émise entre autres par les écrans numériques), ce qui peut être dangereux lors d’une exposition prolongée à long terme. Par ailleurs, en raison de la morphologie de leur tête et de leur visage, leur front protège moins bien leurs yeux contre la lumière naturelle, ce qui rend les enfants plus vulnérables à la lumière vive de l’écran. 

Par conséquent, les ophtalmologistes observent une forte augmentation de la sécheresse oculaire et de la fatigue visuelle chez les enfants, dues à une surexposition aux écrans4. Des chercheurs irlandais ont aussi découvert que plus de trois heures d’écran par jour augmentent les risques de myopie chez les enfants d’âge scolaire5. Mais la surexposition aux écrans peut aussi avoir d’autres effets sur la santé. Même si une dose raisonnable de lumière bleu turquoise est importante pour la santé, une exposition prolongée à la lumière bleu-violet, surtout le soir, peut affecter le rythme circadien (le cycle sommeil-éveil) des enfants et provoquer des insomnies. L’exposition aux écrans tard le soir est particulièrement problématique pour les tout-petits et les jeunes enfants, dont le cycle de sommeil est en développement. 

En outre, le fait que les enfants passent actuellement plus de temps devant les écrans et moins de temps à l’extérieur est un facteur susceptible d’accroître l’apparition et la progression de la myopie. Certaines études6 indiquent que passer du temps dehors peut retarder l’apparition et ralentir la progression de la myopie. À Taïwan, dans les écoles mettant en œuvre des programmes conçus pour augmenter l’activité extérieure (qui passe de 7 heures à 11 heures ou plus par semaine), les élèves âgés de 7 ans présentaient une progression plus réduite de la myopie sur une année que les autres élèves du même âge. 

Les activités sollicitant la vision de près de façon prolongée peuvent elles aussi entraîner des problèmes de vision. Parce que les enfants ont des bras plus courts que ceux des adultes, ils tendent à tenir leurs smartphones ou leurs tablettes plus près de leurs yeux. L’analyse d’une étude réalisée sur une période de 25 ans montre que les activités prolongées impliquant la vision de près, comme la lecture ou l’utilisation d’une tablette, augmentent les risques de myopie8

Alors, comment protéger au mieux les yeux de votre enfant des écrans ?

6 solutions pour protéger les yeux des enfants des écrans 

Surveillez le temps passé sur les écrans. Même si le temps passé sur les écrans a augmenté pendant cette période particulière, les spécialistes encouragent les parents à maintenir un équilibre entre les mondes virtuel et la vie réelle9. Pour éviter toute interférence avec les cycles naturels de sommeil, prenez soin d’éteindre tous les écrans deux heures avant le coucher. Pour éviter la tentation, décidez d’un endroit, comme la cuisine, où tous les appareils numériques seront mis en charge pendant la nuit.

  • Réglez bien la position de l’écran. Veillez à ce que l’écran de votre enfant soit réglé de manière ergonomique car, en plus de fatiguer ses yeux, une mauvaise posture pourrait engendrer des douleurs au niveau du cou. 
  • La hauteur du siège, par exemple, doit permettre à l’enfant de poser ses pieds à plat au sol. L’écran de l’ordinateur doit être au niveau des yeux et à une distance équivalente à la longueur de ses bras. Certains experts conseillent de placer les écrans comme suit : le téléphone à 30 cm de distance dans l’idéal, l’ordinateur à 60 cm et le téléviseur à environ 3 mètres (en fonction de la taille de l’écran). Augmenter la taille de la police, particulièrement sur les petits écrans, peut faciliter la lecture et contribuer à réduire la fatigue oculaire
  • Rappelez-leur de cligner des yeux.  Selon plusieurs études, fixer un ordinateur peut diminuer de moitié la fréquence de clignement, entraînant une sécheresse oculaire9. Encouragez votre enfant à cligner des yeux plus souvent devant les écrans. Votre ophtalmologiste peut prescrire des gouttes ophtalmiques si votre enfant ressent encore une gêne.
  • Imposez des pauses fréquentes. Comme nous, l’enfant peut être absorbé dans ses activités au point de ne pas ressentir les symptômes de fatigue visuelle. Rappelez-lui de faire des pauses. Suivez la règle des 20/20 : Il suffit de détourner les yeux de l’écran toutes les 20 minutes et fixer un objet au loin (à environ 6 mètres de distance) pendant au moins 20 secondes. En outre, il est conseillé à l’enfant de s’éloigner de l’écran pendant au moins 10 minutes toutes les heures.
  • Incitez-le à sortir. Passer moins de temps devant l’ordinateur ou la télévision peut contribuer à éviter les problèmes oculaires et visuels. Selon l’AAP, un enfant de 6 ans et plus doit pratiquer au moins 60 minutes d’activité physique par jour9. Les jeux dynamiques constituent la meilleure activité physique pour les jeunes enfants. Jouer dehors est également un formidable « entraînement » pour la vision des enfants, puisque cela leur permet de fixer des objets à des distances différentes et de bénéficier de la lumière naturelle.
  • Choisissez les bons verres pour vos enfants.  Si votre enfant est myope, hypermétrope et/ou astigmate, les verres unifocaux spécialement conçus pour les enfants, comme les verres Eyezen® Kids sont une excellente solution qui ne corrige pas uniquement la vision des enfants. Ils leur apportent aussi un meilleur confort et contribuent à reposer leurs yeux, surtout durant les activités numériques sollicitant la vision de près, et protègent leurs yeux des dangers de la lumière bleu-violet et ultraviolette émise notamment par les appareils numériques.

Pour en savoir plus sur les verres Eyezen® Kids, vous pouvez consulter notre page consacrée à ce produit ou demander conseil à un opticien. Pour trouver un opticien Essilor près de chez vous, utilisez notre outil Trouver un opticien.

1 La lumière bleue nocive induit du stress oxydant et limite les défenses antioxydantes. Cette lumière contribue donc à accélérer le vieillissement rétinien : Marie et al., Cell Death and Disease, 2018 / Arnault, Barrau et al., PlosOne, 2013.1Observatoire National de l’Activité Physique et de la sédentarité : Activité physique et sédentarité : évolution des comportements pendant le confinement (mars - mai 2020) https://onaps.fr/activite-physique-et-sedentarite-evolution-des-comportements-pendant-le-confinement/  
2 UNICEF, 2020, ‘Children’s rights and digital business during covid and beyond’: https://sites.unicef.org/csr/css/Digital_CRB_and_COVID-19_-_10_Core_Messages.pdf 
3Canadian Association of Optometrists, ‘Blue Light: is there a risk of harm’:  https://opto.ca/health-library/blue-light-is-there-a-risk-of-harm#:~:text=Studies%20have%20shown%20that%20it,energy%20blue%20light%5Bii%5D 
4 American Academy of Ophthalmology, 2018, ‘Is Too Much Screen Time Harming Children’s Vision?’: https://www.aao.org/newsroom/news-releases/detail/is-too-much-screen-time-harming-childrens-vision 
Siofra Christine Harrington, Jim Stack, Veronica O’Dwyer, The British Journal of Ophthalmology, 2019, ‘Risk factors associated with myopia in schoolchildren in Ireland’: https://bjo.bmj.com/content/103/12/1803
6Justin C. Sherwin, MBBS, MPhil, Mark H. Reacher, MD, Ruth H. Keogh, DPhil Anthony P. Khawaja, MBBS, MPhil, David A. Mackey, MD, Paul J. Foster, PhD, American Academy of Ophthalmology, 2012, ‘The Association between Time Spent Outdoors and Myopia in Children and Adolescents’:https://linkinghub.elsevier.com/retrieve/pii/S0161642012003636
7Pei-Chang Wu, MD, PhD, Chueh-Tan Chen, MS Ken-Kuo Lin, MD, Chi-Chin Sun, MD, PhD, Chien-Neng Kuo, MD, Hsiu-Mei Huang, MD, Yi-Chieh Poon, MD, Meng-Ling Yang, MD, Chau-Yin Chen, MD, Jou-Chen Huang, MD, Pei-Chen Wu, MD, I-Hui Yang, MD, Hun-Ju Yu, MD, Po-Chiung Fang, MD, Chia-Ling Tsai, DDS, Shu-Ti Chiou, PhD, Yi-Hsin Yang, PhD, American Academy of Ophthalmology, 2018, ‘The Association between Time Spent Outdoors and Myopia in Children and Adolescents’: http://doi.org/10.1016/j.ophtha.2017.12.011 
8Hsiu-Mei Huang, Dolly Shuo-Teh Chang, Pei-Chang Wu, 2015, Plos One, ‘The Association between Near Work Activities and Myopia in Children—A Systematic Review and Meta-Analysis’: https://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0140419  
9Healthychildren.org, 2021, ‘Give Your Child’s Eyes a Screen-Time Break: Here’s Why’: https://www.healthychildren.org/English/health-issues/conditions/eyes/Pages/What-Too-Much-Screen-Time-Does-to-Your-Childs-Eyes.aspx

Vous aimerez aussi :

Lumière 10 min. de lecture

La lumière bleue et la vue

Qu’est-ce que la lumière bleue ? Comment se protéger de la lumière bleue nocive tout en profitant des effets bénéfiques de la lumière bleu-turquoise ? Nos réponses pour préserver votre capital visuel au long terme !

La vue des enfants 4 min. de lecture

Repérer les signes d’inconfort visuel chez l’enfant

Bien que notre développement oculaire se termine à la fin de l’adolescence ou au début de la vingtaine, les défauts visuels courants apparaissent souvent dès le plus jeune âge. La plupart des parents connaissent certains des troubles visuels les plus courants, à savoir la myopie (vision floue de loin) ou l’amblyopie (œil paresseux). Cependant, des épisodes répétés d’inconfort visuel peuvent aussi être préoccupants chez les jeunes enfants.