Choisir ses lunettes de myope

Bien choisir ses lunettes quand on est myope
Bien choisir ses lunettes quand on est myope

On ne choisit pas ses lunettes au hasard lorsqu’on est myope ! Vos habitudes, votre exigence, votre style, mais aussi votre âge, votre degré de myopie, voire son éventuelle progression, sont autant de critères qui vont déterminer votre choix de verres et de monture. Les verres, bien qu'invisibles, sont un vrai concentré de technologies. Pour bien les choisir, vos verres doivent respecter 3 critères :

  1. Corriger votre vue, grâce à une géométrie très complexe qui, non seulement répond exactement à votre prescription visuelle, mais également à tous vos besoins et modes de vie.
  2. Protéger vos yeux de la lumière potentiellement nocive (UV, lumière bleue, éblouissement) grâce à des technologies qui contribuent à préserver votre santé visuelle.
  3. Sublimer votre regard grâce à des traitements de surface qui rendent les verres plus transparents, moins salissants. Contre les reflets, les traces de doigts, etc., choisissez les meilleurs traitements pour des verres qui vous apporteront un confort maximal.

QUELQUES POINTS DÉCISIFS POUR TOUS LES MYOPES

  • Quand on est myope, on attend au minimum de sortir du flou au loin, mais on veut aussi une vision haute résolution qui apporte une précision dans les détails et les reliefs et qui soit adaptée à toutes les situations. Toutes les géométries des verres correcteurs ne se valent pas. Par exemple, un verre Eyezen® corrige la myopie, notre vue de loin, mais, contrairement à un verre ordinaire, il est aussi pensé pour notre vie connectée, donc notre besoin de confort en vision de près.
  • Quand on est myope, les verres correcteurs ont une forme concave, c’est-à-dire qu’ils sont plus épais au bord qu’en leur centre. Quand on est soucieux de l’aspect esthétique de ses verres de lunettes, comme de ses yeux derrière les verres, il faut considérer les verres amincis, à haut indice, qui permettent de limiter l’épaisseur du verre et l’effet d’optique rapetissant de l’œil. Un verre aminci peut voir son épaisseur réduite jusqu'à 40 % par rapport à un verre ordinaire (comparaison de l'épaisseur de 2 verres Essilor de même prescription et d'indices différents).
  • Quand on est myope, contrairement à notre vue de loin, celle de près est plus que parfaite. C’est pourquoi on est extra-sensible à tous les “défauts” qui peuvent apparaître sur le verre : les reflets, les poussières, les traces de doigts, etc. La performance sans égal des traitements Crizal® vous libère de ces ennemis de la vision. 
  • Quand on est myope, on a souvent besoin de porter ses lunettes toute la journée, et pas seulement pour travailler. C’est pourquoi il est important de s’assurer d’une bonne protection toute la journée. Les verres intelligents Transitions® s’adaptent à la lumière et sont une solution pratique pour se protéger des changements de luminosité : clairs à l’intérieur et la nuit, ils prennent une teinte foncée automatiquement à l’extérieur, au soleil.

Question monture, tous les styles sont accessibles aux myopes à condition de suivre ces quelques conseils : 

  • Votre myopie est légère, en dessous de 1,5 dioptrie. Bonne nouvelle, aucune restriction dans le choix de montures ne s’impose à vous. Monture percée, extra-large, en métal, en acétate… Vous avez l’embarras du choix !
  • Votre myopie est moyenne, jusqu’à 6 dioptries. Grâce aux verres amincis, le choix d’une monture reste très ouvert pour s’accorder au style que vous aimez. Certaines montures permettent de cacher plus aisément une éventuelle épaisseur disgracieuse. Exemples : une lunette de taille raisonnable qui permettra à l’opticien de tailler le bord le plus épais du verre optique, ou encore une lunette en acétate dont les bords épais masqueront la tranche du verre.
  • Votre myopie est forte. Misez plutôt sur une monture avec des verres de petite taille. Évitez en revanche une monture dite percée (sans contour de métal ou d’acétate) qui ne cachera rien de l’épaisseur du verre.

DITES-MOI QUEL MYOPE VOUS ETES... ET JE VOUS DIRAI QUELS VERRES CHOISIR

Antoine, 7 ans, deux incisives en moins, une première ordonnance pour une petite myopie de 0,75 dioptrie (-0,75).

Pour corriger sa myopie, rien n’est mieux que les verres Eyezen® Start, adaptés autant pour marquer un panier, recopier le tableau en classe, que pour lire ou regarder un dessin animé sur sa tablette. L’important pour Antoine est qu’il puisse continuer à bouger comme il veut, sans s’inquiéter de l’endurance de ses verres. Le matériau Airwear® Junior lui est recommandé pour sa légèreté et ses propriétés résistantes. Pour protéger la santé de ses yeux sur le long terme, il faut s’assurer que ses verres offrent la meilleure protection contre les UV, comme avec le traitement Crizal Forte® UV.

Julie, 10 ans, grande lectrice de bandes dessinées. Elle voit sa myopie progresser à un rythme soutenu (une dioptrie par an) depuis son apparition il y a trois ans. Aujourd’hui, elle est à -4,50 dioptries.

Pour Julie, Essilor a développé des solutions disponibles sur prescription médicale pour ralentir la progression de la myopie chez les jeunes enfants. Il s’agit des verres Myopilux® et des verres Varilux® Enfants.

Alexandre, 18 ans, étudiant touche-à-tout. Entre matchs de foot, devoirs de maths et séances de jeux vidéo, sa myopie a légèrement, mais régulièrement, progressé depuis son apparition. Elle est associée à un léger astigmatisme et son ordonnance indique : -2,50 (-0,75) 90°.

Pour corriger la vision d’Alexandre, les verres Eyezen® Boost, haute définition en vision de loin, optimisés en vision de près pour soulager ses yeux, sont les plus adaptés pour sa vie connectée. Pour sa myopie moyenne, le matériau Ormix®, d’un indice de 1,6 est recommandé. Plus mince et plus léger, il apporte un esthétisme et un confort appréciés.

Inès, 23 ans, passionnée d’équitation, vient juste d’obtenir son diplôme de kinésithérapeute. Sa myopie s’est (enfin !) stabilisée à -5.00 dioptries

Les verres Eyezen® Start sont le meilleur choix pour corriger sa myopie. Parce qu’elle ne peut pas se passer de ses lunettes de vue, Inès a besoin de verres qui lui donnent une vision ultra précise et confortable dans tous les moments de sa vie, pour voir au loin dans la rue comme pour checker son fil Instagram. Le choix d’un matériau dans un indice aminci est indispensable pour Inès. Si elle choisit des lunettes à bord plutôt épais, comme une monture en acétate, il sera plutôt recommandé à Inès un Stylis® en 1,67, voire un très haut indice, Lineis®, en 1,74, si elle opte pour une fine monture en métal.

Inès se déplace à vélo pour visiter ses clients, pour ne pas avoir à changer de lunettes toute la journée, la technologie Transitions lui permet de traverser toutes les situations lumineuses confortablement. Elle peut même choisir la couleur qu’elle veut pour s’accorder avec sa monture.

Vincent, 45 ans, contrôleur de gestion, myope depuis l’âge de 10 ans. Depuis quelques mois, il ne cesse d’enlever ses lunettes pour pouvoir lire ses tableaux de chiffres : il est devenu presbyte.

Pour ne plus jongler avec ses lunettes et bien voir de près comme de loin, les verres Varilux® sont à présent les plus adaptés pour Vincent. Parce qu’il est souvent gêné par la pollution lumineuse, générée par les éclairages LED ou les phares de voiture, un traitement antireflet haute performance comme le Crizal® Sapphire+TM est recommandé à Vincent. Les parasites lumineux sont capturés, les verres sont sublimés.

Vous vous reconnaissez dans le profil d'Antoine, Inès ou Vincent, mais vous avez encore besoin de conseils pour choisir votre paire de lunettes ? Demandez conseil à votre opticien, il vous aidera à choisir la meilleure solution, optique et esthétique.