Essilor: Logo
Taille du texte : A- A+
   Tout savoir sur l'oeil et les défauts de vision
Imprimer   

Ils ne voient pas tout à fait comme nous !

D’une personne à une autre, la vision n’est pas rigoureusement identique. Cette différence peut être encore accentuée par certains défauts de perception, comme le daltonisme par exemple. Les animaux quant à eux ont un mode de vision parfois très différent du notre. Amusez-vous à vous mettre à leur place quelques secondes, vous verrez ! 

Ce que voient les daltoniens :

Dans le cadre d’une vision normale, nous disposons de trois canaux (rouge, vert et bleu) pour former les couleurs. Chez le daltonien, un ou plusieurs de ces 3 canaux n’existent pas ou sont altérés.

Si l’un des canaux est absent, le daltonien est "dychromate", ce qui signifie qu’il ne forme les couleurs qu’à l’aide de 2 canaux.
Si le rouge manque, le sujet est appelé protanope.
Si le vert manque, il est deutéranope (le plus fréquent).
Si le bleu et le jaune manquent (extrêmement rare), il est tritanope.

Si l’un des canaux est présent mais déficient, le daltonien est alors "trichromate anormal" :
si le rouge est déficient, il est appelé protanope,
si c’est le vert, il est deutéranope,
si c’est le bleu, il est tritanope.

Essilor

Ce que voient les chats :

Les scientifiques ont longtemps pensé que les chats voyaient le monde en noir et blanc. Après des années d’études et de tests, nous savons maintenant qu’ils voient, eux aussi, le monde en couleurs. Cependant, ils ne perçoivent pas le rouge. Comme certains daltoniens, leur palette de couleurs tourne essentiellement autour du bleu et du vert.

Autre particularité : les pupilles des chats sont à géométrie variable, capables de s’ajuster automatiquement à l’intensité de la lumière. Leurs rétines comptent en effet beaucoup plus de bâtonnets (cellules sensibles à la lumière) que de cônes (cellules détectant les couleurs). Ils possèdent également une membrane réfléchissante derrière la rétine.
Leurs yeux peuvent ainsi capter la moindre parcelle de lumière, ce qui leur donne une excellente vision nocturne. C’est d’ailleurs cette membrane qui donne l’impression que leurs yeux brillent dans le noir.
En revanche, les chats sont un peu presbytes, bien que capable de surveiller tout ce qui se passe sur les côtés.
Leur champ de vision total couvre 287°, alors que celui de l’homme n’est " que " de 180°.

Ce que voient les hiboux et les chouettes :

Il a parfois été dit que les hiboux et les chouettes ne voyaient rien à la lumière du jour, mais qu’ils avaient une excellente vue dans le noir complet ...

C’est faux ! Leur rétine compte un nombre très élevé de cellules en forme de bâtonnets (permettant la vision nocturne) mais aussi de cellules en forme de cônes (dédiées à la vision diurne). En réalité, s’ils ferment les yeux et semblent endormis pendant la journée, ils les ouvrent aussitôt au moindre bruit et voient très bien ce qui se passe.

Le hibou voit cent fois mieux que l’homme et possède trois paupières. Celle du haut lui permet de cligner les yeux ; celle du bas lui sert de " volet " pour dormir ; la troisième paupière, transparente, est utilisée pour le nettoyage de l’œil.

Ce que voient les aigles :

Les aigles n’ont pas d’odorat, mais ils compensent cette absence par l’utilisation d’un système optique remarquablement efficace. Leur œil, dont le globe oculaire est plus gros que celui de l’homme, se caractérise par une forme tubulaire ou télescopique.

Conséquence : l’image qui se projette sur la rétine se trouve naturellement agrandie, un peu comme lorsque l’on recule un projecteur de son écran. C’est pourquoi les aigles ont probablement la meilleure acuité du règne animal (elle est notamment 2,5 fois supérieure à celle de l’homme).

Ils sont par exemple capables de distinguer en vol un petit mammifère de 16 cm à 1500 m d’altitude! La nuit, en revanche, leur visibilité est réduite du fait de la grande profondeur de leur œil, qui assombrit l’image formée sur la rétine.

Ce que voient les chevaux :

Les yeux des chevaux étant placés de chaque côté de la tête, leur vision est principalement monoculaire. Leur vision binoculaire ne se forme que lorsque les deux yeux sont dirigés vers un même point.

Chaque œil fonctionne de manière indépendante, ce qui assure aux chevaux une remarquable vision périphérique.

Ils ont également une excellente vision à longue distance, alors que les éléments très proches leurs paraissent flous, du fait d’une lente accommodation.

Ils possèdent par ailleurs des rétines surdimensionnées, qui agrandissent les objets, de sorte qu’ils leur apparaissent 50% plus gros qu’ils ne le sont en réalité.

Ce que voient les mouches :

Les grands yeux aux multiples facettes des mouches sont composés de 3 000 lentilles individuelles qui leur assurent un champ de vision de 360°.

De plus, les mouches peuvent gérer 200 images à la seconde, ce qui leur permet de voir tous les mouvements comme un ralenti de cinéma. Elles peuvent ainsi nous repérer dès le premier geste et anticiper nos réactions… ce qui explique pourquoi elles sont si difficiles à attraper !


Les verres ophtalmiques sont des dispositifs médicaux, livrés à l'opticien dans des pochettes marquées CE conformément à la règlementation.
Consultez votre ophtalmologiste ou votre opticien pour plus d'information.