Une question ?
On vous rappelle

Essilor vous rappelle



10 jeux vidéos qu'on aime, mais que nos yeux supportent moins !

Visuel-article-3-PGW.png

Jeux vidéos : quand vos yeux disent game over !

Aussi funs qu’ils puissent être, les jeux vidéos ne sont pas toujours une partie de plaisir ! Demandant des efforts de concentration énormes, ils peuvent induire fatigue musculaire et sécheresse oculaire, le tout en faisant subir à vos rétines la très agressive lumière bleue des écrans…

Alors, histoire de vous rappeler à quel point protéger vos yeux avec des verres adaptés aux écrans est important, passons-en revue 10 jeux du panthéon vidéo-ludique, aussi appréciés par les joueurs que redoutés par les ophtalmologistes !

Sonic the Hedgehog2 (Megadrive-1992)

Aussi populaire que Mario, le hérisson bleu Sonic possède une chose que le plombier moustachu n’a pas : la vitesse ! Cependant, à force de suivre Sonic en train de courir dans les boucles de grand huit et de se prendre pour une bille de flipper, les yeux du joueur fatiguent et la tête commence à tourner ! Merci Sonic pour le mal de crâne…

StreetFighter II Turbo (SuperNes-1994)

S’il était connu pour donner des cloques aux pouces à force d’acharnement sur la manette, le jeu de combat Street Fighter II Turbo n’était pas non plus tendre avec les yeux ! Avec son mode « Turbo », la vitesse du jeu était multipliée par 2, au grand détriment des rétines du joueur ! De quoi vous mettre au tapis après quelques heures de jeu !

Parappa the Rapper (PS One-1996)

Génialissime jeu de rythme au graphisme cartoonesque à souhait, Parappa the Rapper était certainement l’un des jeux les plus funs de la PS One. Malheureusement, à cause de ses couleurs criardes et de la concentration exigée, il était aussi un de ceux qui faisait le plus de mal aux yeux ! Dommage, mais on l’adore quand même.

Rez (Dreamcast-2001)

Sorti sur Dreamcast, Rez est un bijou que les gamers érudits connaissent bien. Jeu de shoot futuriste, il plongeait le joueur dans un monde aux graphismes atypiques et aux effets de lumière ahurissants. Seul problème : à force de les fixer, la fatigue visuelle se faisait sentir et les plus sensibles frôlaient même l’épilepsie ! À consommer donc avec modération.

F-Zero GX (Gamecube-2003)

Dans F-Zero GX, tout allait vite. Trop vite ! À bord de vaisseaux de course futuristes, vous êtiez propulsé sur des circuits impressionnants mais visuellement très agressifs. Pour suivre votre bolide, une seule solution : garder les yeux grands ouverts ! Avec à la clé sécheresse oculaire et fatigue musculaire.

Super Smash Bross Brawl (Wii-2008)

Jeu de baston permettant de voir s’affronter Mario, Sonic, Solid Snake ou encore Pikachu sur de gigantesques arènes, Super Smash Bros Brawl est un vrai régal en termes de gameplay. Seul problème : pour comprendre ce qui s’y passe, mieux veut ne pas lâcher l’écran des yeux. Un effort de concentration qui à la longue peut assécher vos pauvres globes oculaires !

Starcraft2 : Wings of Liberty (PC& Mac-2010)

Si je vous dis « Terran » « Protoss » et « Zerg », vous me répondez ? Starcraft 2 of course! Populaire dans le monde de l’e-sport, ce jeu de stratégie (RTS) ne cesse de faire des adeptes, grâce à son gameplay sans failles et son univers foisonnant. Mais comme tous les RTS, Starcraft demande une concentration accrue, afin de gérer les dizaines d’actions à l’écran. Rajoutez à cela la lumière bleue de l’écran d’ordinateur, et vous obtenez un cocktail explosif pour les yeux !

SuperHexagon (Android, IOS & Steam-2012)

Avec son look rétro, Super Hexagon est un jeu particulièrement inventif qui permet de piloter un petit triangle pris au piège dans un hexagone labyrinthique. S’il est passionnant, il peut par contre très vite donner le tournis, à cause de sa rapidité et de ses graphismes hypnotiques. De plus, se jouant surtout sur mobile, il demande 2 fois plus d’efforts à vos yeux. Aïe aïe aïe…

Overwatch (PC, PS4 & Xbox One-2016)

Nouvelle coqueluche des gamers, Overwatch mélange jeu de tir et jeu d’action en ligne, le tout dans un univers visuellement ébouriffant. Presque un sans faute ! Mais aussi fun qu’il puisse être, le titre de Blizzard, à l’instar de tous les FPS, possède un défaut : il cause une grande fatigue visuelle à cause du mode de vue subjective. On ne peut pas tout avoir…

Audioshield (HTC Vive-2016)

Avec Audioshield, bienvenue dans la réalité virtuelle ! Jouable via le casque VR HTC Vive, le jeu vous projette dans un univers coloré, où armé de deux boucliers vous devez toucher des notes de musique. Considéré comme le meilleur jeu de réalité virtuelle actuel, il vous force cependant à fixer le petit écran LCD de votre casque des heures durant. Pas franchement la meilleure option pour vos rétines !

S’ils peuvent être agressifs pour les yeux, les jeux vidéos, en plus d’être funs, ont aussi de nombreux effets bénéfiques : augmentation des réflexes, meilleure mémoire, amélioration des facultés motrices…

Alors, pour en profiter sans danger, on garde un œil sur l’évolution de sa vision, on agit à la moindre suspicion de défauts visuels et on s’équipe de verres conçus pour la vie connectée pour pouvoir jouer en toute sécurité !

D’ailleurs, prêt à vous tester sur le challenge Eyezen ?

article précédent

Les conseils fondamentaux pour performer