Une question ?
On vous rappelle

Essilor vous rappelle



E-Sport et santé visuelle

Visuel-article-2-PGW.png

Gaming : 3 conseils fondamentaux pour performer

Si votre PC semble pouvoir tenir dans la durée, votre corps, lui, vous rappelle que vous n’êtes pas une machine. Fatigue oculaire, sècheresse des yeux, concentration qui flanche ou poignet qui tire sont autant de signaux d’alerte qui annoncent votre prochain game over.

Pour vivre pleinement votre passion e-sport, reprenez le contrôle en gamer bien connecté à vos sensations : écoutez votre ressenti, détectez vos points faibles et entrainez-vous !

Prêt ? In game !

Conseil n°1 : Soignez votre confort de jeu

Qui veut durer, ménage… ses yeux et articulations ! Pour ne pas être lessivé par la première partie de FPF ou MMORPG, suivez les règles d’or d’une bonne hygiène de vie connectée.

Penchez-vous d’abord sur votre équipement en privilégiant :

- un stuff adapté : ordinateur, connexion, fauteuil et souris de gamer pour une ergonomie qui soutient votre corps dans la durée et ne vient pas perturber votre concentration

- un espace bien éclairé, de façon à éviter les reflets sur l’écran, sans endormir vos réflexes à la nuit tombée

- des lunettes de gaming aux montures légères et aux verres filtrant la lumière bleue, qu’ils soient correcteurs ou non. Indispensables pour la pratique de haut niveau, ces lunettes permettent de préserver vos yeux dans la durée en offrant un confort de vision qui vient soutenir la concentration et donc la performance !

Adoptez ensuite quelques réflexes et exercices nécessaires à votre confort :

- une pause toutes les 20 minutes : 20 secondes pour faire 20 pas en délassant votre cou, vos épaules et vos avant-bras

- un tour dans l’IRL. Prendre l’air vous permet de vous rajuster sur le cycle du soleil et de profiter de l’humidité de l’air pour cligner et réduire l’assèchement de vos yeux

- des exercices pour soulager vos yeux. Faites par exemple bouger vos globes oculaires en regardant de haut en bas, puis de droite à gauche en adoptant de larges mouvements des yeux. Cela permettra de réduire la sensation de tiraillement qui se fait jour après plusieurs heures devant l’écran. Vous pouvez également décrisper les muscles responsables de la convergence en ajustant quelques minutes votre regard sur un point éloigné de vous (le bout de la rue, le fond du jardin)

- des étirements élémentaires : quelques mouvements de rotation de vos poignets, du cou et de vos épaules entre 2 actions suffisent à étirer vos muscles figés et à prévenir les tensions musculaires.

Conseil n°2 : l'entrainement, ce n'est pas que sur l'écran que ça se passe !

Les experts du e-sport qui intègrent les gaming houses dédient leur journée entière au jeu vidéo (les petits veinards). Mais leur routine comprend aussi de bonnes pratiques et des exercices à adopter si vous souhaitez progresser :

- une alimentation équilibrée qui apporte les nutriments essentiels à la vivacité et à l’endurance, tout en évitant la prise de poids inhérente à la position assise ;

- des sessions de sports en plein air ou en salle (musculation, cardio, etc.) ;

- des jeux collectifs dans le monde réel pour améliorer le travail en équipe. Être attentif aux décisions de ses partenaires pour mieux les anticiper et prévoir leurs déplacements et actions, cela s’apprend. Pour nourrir l’esprit de guilde, organisez des jeux et activités de groupe en plus des parties de JV !

- des temps de débriefing, cruciaux pour les jeux de stratégie. Décortiquer la tactique de votre adversaire lors des streamings, analyser ses choix ou encore ses positionnements vous permet de porter un nouveau regard sur vos habitudes de gamer et de les revisiter pour gagner en efficacité.

Conseil n°3 : gagnez en acuité visuelle en pratiquant des jeux adaptés

C’est prouvé : solliciter constamment le traitement de l’information visuelle permet de gagner en rapidité et précision.

À ce titre, certains jeux auraient un effet stimulant sur vos capacités visuelles : les jeux FPS (first person shooter) permettraient ainsi d’améliorer l’acuité visuelle. A force de balayer l’écran pour percevoir le maximum d’informations en un minimum de temps, certains joueurs parviennent à distinguer des détails dissimulés dans une image très riches en informations.

Des classiques comme Call of Duty ou Unreal Tournament, pratiqués 2h par jour, permettraient de mieux percevoir les contrastes et nuances de gris. Vous pouvez ainsi développer vos capacités en jouant de temps en temps à d’autres jeux.

Mais ces apports ne doivent pas se faire au prix d’un épuisement de vos yeux sur le long terme. L’augmentation de la myopie chez les jeunes est souvent pointée comme une conséquence de la surconsommation d’écrans...

Restez vigilant !

Si vous ressentez que vous devez plisser des yeux pour percevoir des détails, que votre vision se trouble ou que des maux de tête s’invitent régulièrement en cours de partie, n’hésitez pas : reposez vos yeux et testez votre vue chez un ophtalmo. Les troubles de la vision peuvent être multiples — myopie, presbytie, astigmatie, etc. — et vous handicaper lors de vos sessions jeux comme en dehors, dans vos loisirs et études.

Pratiquer l’e-sport reviendrait donc, comme pour toute discipline, à savoir doser l’effort physique et mental pour progresser en douceur et dans la durée.

Hélas, il n’y a pas encore de reloading avec la santé… mais avec le challenge Eyezen si !


article précédent
article suivant 
combattre la fatigue visuelle et l'excès de lumière bleue 10 jeux vidéos qu'on aime, mais que nos yeux supportent moins