Une question ?
On vous rappelle

Essilor vous rappelle

Femme_devant-_son_ecran_d_ordinateur_se_tenant_la_tete.jpg

Faire des exercices simples de relaxation devant l’écran

Difficile d’échapper aux écrans : pour l’école, le travail, les loisirs ou même les déplacements, on a toujours un œil sur eux. Une bonne posture et quelques gestes faciles et rapides à exécuter permettent de mieux vivre au quotidien.

Saisissez les occasions de lever les yeux de l’écran

6 Français sur 10 déclarent passer plus de 5 heures par jour sur un écran. De l’ordinateur professionnel au smartphone en passant par la tablette, la télévision et l’écran embarqué, le tout-écran mobilise une bonne partie de notre temps. Une surconsommation qui n’est pas sans risques pour la santé.

Premier conseil : ménagez-vous des moments « 0 écran ». Pas de télé lors des repas, le bloc-note plutôt que le laptop en réunion, la pause café plutôt que les réseaux sociaux au bureau !

Groupe_de_personnes-_souriants_dans_un_couloir.jpg

Effectuez de petits exercices de décontraction devant l’écran

Au bureau : adoptez la bonne posture

Vérifiez l’ergonomie de votre poste de travail. Le dos doit être droit, les mains pas plus hautes que les coudes (fauteuil à rehausser), le regard droit pour réduire les tensions du cou (écran à surélever), les jambes décroisées et les pieds légèrement inclinés vers l’arrière.

Votre clavier est à 10 cm du bord de votre bureau et votre écran positionné de telle sorte qu’il ne reflète pas la lumière.

Jeune_femme-_se_tenant_droite_devant_son_ordinateur.jpg

En savoir plus

Reculez l’écran et ajustez ses paramètres

En consultant votre mobile ou votre tablette, pensez à relever l’écran afin de ne pas avoir à incliner la tête, source de tensions musculaires. Puis, reculez-le : alors qu’un livre est tenu en moyenne à une distance de 42 cm, les mobinautes lisent leur smartphone à 33 cm et leur tablette à 39 cm (constat issu de l’étude réalisée en 2014 les équipes Recherche et Développement d’Essilor pour Eyezen). La lecture de près est alors sur-sollicitée, ce qui fatigue l’œil.

Même précaution sur votre bureau : comptez une longueur de bras entre vous et votre écran.

Enfin, remédiez à l’adaptation constante de votre œil en jouant sur la luminosité, les contrastes et la taille des caractères de l’écran. Votre commande amie ? « CTRL + molette de la souris » qui commande le zoom sur la plupart des logiciels.


Décontractez vos yeux lors de vraies « pauses écrans »

jeune_homme-_en_train_de_s_etirer_devant_son_ecran.jpg

Pour atténuer la sensation d’œil qui tire, assouplissez les muscles du globe oculaire par quelques mouvements :

- Fermez vos yeux durant 20 s toutes les 2 h, puis faites-les tourner dans le sens des aiguilles d'une montre ou selon la forme d’un 8 couché. Si vous n’appréciez pas ce mouvement, positionnez votre regard aux 4 points cardinaux en gardant la tête droite : tenez quelques secondes à chaque point, puis revenez au centre.

- À minima, quittez l’écran durant 20 s toutes les 20 min pour regarder au loin, comme le recommande l’Association nationale pour l’amélioration de la vue (l’ASNAV). Certains adoptent la technique du « 20, 20, 20 » : 20 pas en 20 s toutes les 20 min pour lutter simultanément contre les effets d’une sédentarité excessive.

- Vous pouvez aussi muscler votre cristallin en le forçant à travailler, lui qui reste souvent dans la même position face à l’écran : tendez un crayon devant vous, observez-le 5 secondes, puis regardez au loin. Répétez l’opération à des vitesses variables.

- Et si vous alliez boire un verre d’eau ? Ce geste simple vous force à faire quelques pas et hydrate vos yeux, asséchés. Vous pouvez vous forcer à ciller plus fréquemment : la lecture induit une résistance au cillement naturel pour ne pas perdre les mots d’une ligne, ce qui participe à l’assèchement du globe oculaire.

Dénouez les tensions du corps

- Vos poignets : pliez vos mains tendues vers le bas, puis vers le haut. Vos paumes jointes au niveau de la poitrine, pointez-les vers le bas, puis le haut.

- Votre cou : roulez doucement la tête comme pour dessiner un collier étroit, puis agrandissez progressivement le cercle.

- Votre dos et vos bras : étirez les bras devant vous, puis derrière en joignant vos mains derrière le dos. Faites des haussements d’épaules.

- Votre visage et vos yeux : tapotez autour de vos paupières fermées pour stimuler la circulation du sang et détendre le froncement de sourcil qui se forme lorsque la fatigue visuelle s’installe. Aérez la pièce pour faire remonter le taux d’humidité et atténuer la sensation de sécheresse oculaire.

Sollicitez aussi votre esprit pour compenser les effets des écrans !

Gros_plan_sur_des_mains-_d_homme_en_train_de_naviguer_sur_sa_tablette.jpg Scientifiques et sociologues se penchent sur l’impact de l’utilisation croissante des écrans dans notre vie. Des études montrent que la génération Z, native de l’ère numérique, consomme différemment les écrans : elle utilise davantage le mobile (33 %) et le PC (29 %) – terminaux plus petits et plus près des yeux — que la population globale qui réserve encore une bonne part de ses contacts média à la télé (54 %).

De même, les 12-25 ans utilisent aussi différemment leur cerveau : leur communication cérébrale entre l’œil et le pouce est très sollicitée pour leur permettre d’écrire rapidement sur leurs écrans, au détriment de la « prise de recul » et de la « synthèse personnelle ».

Des points à travailler avec son ado, ou pour soi-même !

Article précédent  Article suivant
Les effets du tout-écran sur la santé Prévenir les troubles visuels et musculaires